Le 1er fevrier 2024 : Riposte Lycéenne

Dans un contexte de dégradation globale de nos conditions de vie et d’étude, nous appelons nos adhérent·es et l’ensemble des lycéen·nes à se joindre au mouvement de grève dans l’éducation nationale du 1er février, à l’initiative de l’Intersyndicale Éducation.

A l’heure où la ministre de l’Éducation nationale reste en poste après avoir insulté l’école publique, où l’inflation dûe aux gavages des industriels touche les conditions de vies d’une majorité de lycéen·nes, nous devons nous mobiliser en soutien des revendications des syndicats de l’éducation nationale. À cela, nous devons combattre la politique réactionnaire, qui passe par l’uniformisation de la jeunesse et sa militarisation ou encore par le tri social des lycéen·nes par Parcoursup. 

Aussi, nous aspirons à ce que l’ouverture de ce nouveau front social puisse être en mesure de faire converger les différentes aspirations légitimes qui émergent en ce début d’année. En effet, la mobilisation des travailleurs et travailleuses agricoles pour leur dignité face à la paupérisation qu’ils subissent doit être soutenue et amplifiée par l’entrée en action de nouveaux secteurs, parmi lesquels le mouvement lycéen doit prendre toute sa part.

La loi immigration est également combattue par les lycéen·nes, qui, malgré la censure partielle du Conseil constitutionnel, doivent continuer le combat contre la xénophobie qui est au cœur de ce projet, et combattre dans le même temps la montée de l’extrême-droite raciste.

En conséquence, nous appelons l’ensemble de nos adhérents et des lycéen·nes à organiser des assemblées générales pour décider de moyens d’actions forts à opérer en vue d’une journée d’action unitaire le 1er février, qui peuvent se manifester par des grèves, blocages et manifestations. Le 1er février, Riposte lycéenne !

Fait à Paris, le 26 janvier

Bureau National de l'USL
Bureau National de l'USL
Publications: 2